A l’ère du numérique où de nouveaux outils, de nouvelles ressources, de nouvelles méthodes et approches naissent et où l’utilisateur doit les adopter ou les adapter selon son contexte en tenant compte des exigences du nouveau écosystème d'enseignement apprentissage (compétences du 21ème siècle), l’observatoire OMaFoR-TICE a programmé, dans sa stratégie, des projets d'accompagnement dans ce sens. Parmi ceux-ci on trouve:
Projet 1: Contextualisation, scénariation et modélisation de l'intégration des TICE (accompagnement des Académies Régionales d'Education et de Formation dans la mise en place du projet 12 de la vision stratégique 2015-2030)
Projet 2: Tutorat et conseil de mise en place des dispositifs e-learning
Projet 3: Cartographie et accompagnement des pratiques innovantes
Projet 4 : Partage et mutualisation des expériences réussies dans le domaine du numérique éducatif

Mise en oeuvre des projets d'accompagnement par des rencontres et des formation-actions TICE

PROJET 2020

 

Dans le cadre de l’accompagnement des apprentissages et de la continuité pédagogique durant la phase du confinement dû à la pandémie du virus Covid19, les parents se trouvent en difficulté à accompagner leurs enfants au cours de la journée. De même les enfants et les enseignants sont confrontés pour la première fois à une transition brutale du mode d’enseignement en présentiel au mode distanciel, dans lequel on propose des sessions d’enseignement en ligne sous forme de capsules vidéo ou sous forme de cours tutorés. Les enfants en situation de handicap se trouvent dans une situation délicate surtout que le contenu présenté ne leur est pas adapté.
C’est dans ce contexte que l’UNICEF, la direction des Curricula et l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE (OMaFoR-TICE) élaborent un programme d’appui en matières de parentalité (préscolaire, éducation inclusive), d’adaptation de contenus scolaires et d’appui technique.
Pour réussir cette continuité pédagogique, le plan d’appui lancé par l’UNICEF, avec ses partenaires, vise la réalisation des objectifs suivants :
* Adapter le contenu des livrets "arabe", "français" et "mathématiques" de la 6ème année du primaire, réalisé par le ministère dans le cadre de la continuité pédagogique, pour les 6 types de handicap ;
* Produire et diffuser 16 capsules vidéo pour la parentalité « préscolaire » et 8 capsules vidéo pour la parentalité « éducation inclusive »,
* Créer un espace de diffusion des ressources numériques libres en faveur des enfants en situation de handicap et des enseignants ;
* Assurer un accompagnement en ligne des enseignants par l’organisation des webinaires sur des thématiques en relation avec le préscolaire et l’éducation inclusive. En savoir plus

Séminaire 2 (2020)

Le marché de l’emploi au Maroc, exige dans plusieurs secteurs de l’économie une grande maitrise des langues étrangères et la maitrise de l'outil numérique.  Toutefois, dans le système éducatif marocain où presque toutes les matières sont enseignées en langue arabe, Les élèves ont très peu d’occasion de s’exercer à l’usage des langues étrangères en dehors des heures réservées aux cours de langues. De même, la transition secondaire-supérieur est souvent problématique pour les bacheliers scientifiques qui ont un niveau linguistique insuffisant pour la poursuite des études supérieures souvent enseignés en français. Afin de palier à cette problématique, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a procédé à la mise en place des Sections Internationales du Baccalauréat Marocain (SIBM) et du Parcours International Collégial (PIC) avec des options (français, anglais et espagnol) pour assurer la maitrise des langues enseignées et la diversification des langues d’enseignement. Les directives pédagogiques et les cadres référentiels des examens des disciplines scientifiques du système éducatif marocain mentionnent les habiletés de la communication scientifique relative à l’expression orale, l’expression écrite et l’expression graphique. Actuellement dans le cadre de la diversification des parcours d’études des élèves, le choix de l’étude des disciplines scientifiques (Disciplines Non Linguistiques [DNL] en langue française/anglaise/espagnole, au collège et au lycée d’une part, et l’introduction de l’alternance linguistique dans les mathématiques et les activités scientifiques au primaire d’autre part, suscitent un très grand afflux chez les élèves et exigent de nouvelles compétences chez les enseignants. Cette nouvelle situation demande donc une qualification professionnelle des enseignants de ces disciplines à enseigner en langue étrangère.
A ce propos, et dans le but de relever le défi de la formation des intervenants, et profiter des avantages des nouvelles technologies dans le domaine de formation, l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE (OMaFoR-TICE), le Centre National des Etudes et d’Encadrement En Didactique (CNEED), et l’Association Marocaine des Inspecteurs de l’Enseignement Secondaire (AMIES) organisent un séminaire national sous le thème : « L’alternance linguistique et l’enseignement des sciences : quelles compétences pour la mise en œuvre en classe ? ». En savoir plus ...

 

Avec le développement des technologies numériques, la création et l’usage des capsules vidéo sont devenus des éléments essentiels dans le processus d’enseignement-apprentissage. La conception des capsules est alors indispensable pour l’enseignant afin de concevoir ses supports en réactivité avec les besoins de ses apprenants tout en démultipliant les outils disponibles tels que les téléphones portables, les appareils photos, les caméras, les tablettes, les ordinateurs, etc.)
Etant donné la structure et les fonctions pédagogiques de la capsule vidéo, son usage provoque un immense intérêt et plaisir d’apprendre. Elle s’ancre dans la réalité, ouvre la classe sur le monde extérieur, en variant les supports et les activités pédagogiques.
Les vidéos sont désormais un dispositif didactique qui occupe une place primordiale dans le monde éducatif. Ainsi, pour qu’elles parviennent efficacement à transmettre leur message et à réaliser leur objectif, une profonde réflexion quant à leur scénarisation, leur réalisation, leur planification, leur diffusion et leur usage doit être menée d’une manière pertinente et efficace.   
C’est dans ce contexte que l’Observatoire Marocain de la Formation et de la Recherche en TICE, en partenariat avec la Direction provinciale de Khénifra (Académie Régionale d’Education de Formation de Béni Mellal Khénifra), l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre Khénifra, L’association Issmoun N Arri (les Amis de la Forêt), le Centre Régional des Métiers d’Education et de Formation (CRMEF- Khénifra), l’Ecole Supérieur de Technologie ; organise la cinquième Rencontre TICE sous le thème de la : « Vidéo pédagogique : de la scénarisation à l’usage ».  Il s’agit d’un événement scientifique national qui réunit à la fois des praticiens (différents acteurs éducatifs) et des chercheurs dans le domaine de l’audio-visuel. Cela permettra aux participants de mieux comprendre ce qui se fait dans l’univers de la vidéo pédagogique. Cet événement donnera aussi à toutes et à tous l’occasion de bien s’outiller pour bel et bien produire et intégrer la vidéo pédagogique dans le domaine de l’éducation et de la formation. En savoir plus...

À l’ère de la culture numérique, de nouvelles exigences apparaissent dans le domaine de l’éducation et de l’emploi. Depuis les dernières années, un consensus émerge sur le terme compétences du 21e siècle, plus englobant, significatif et générique. Ces compétences sont : des compétences de base (communiquer, gérer l’information, utiliser les chiffres, réfléchir et résoudre des problèmes), des compétences personnelles en gestion (démontrer des attitudes et des comportements positifs, être responsable, être souple, apprendre constamment, travailler en sécurité) et des compétences pour le travail d’équipe (travailler avec d’autres, participer aux projets et aux tâches). Certaines études les subdivisent en huit compétences : collaboration, communication, compétences liées aux technologies numériques, habiletés sociales et culturelles, citoyenneté, créativité, pensée critique, résolution de problèmes, capacité de développer des produits de qualité et productivité. Les technologies mobiles se sont aussi développées ces dernières années et contribuent amplement au développement desdites compétences. L’école doit donc bénéficier et appliquer cette technologie surtout dans sa version tactile et mobile pour faire bénéficier les apprenants d’aujourd’hui et les préparer à la société de demain (société et économie du savoir). C’est dans ce contexte que l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE (OMaFoR-TICE) organise, en partenariat avec le Centre ARRIYADA et le Centre Culturel Ait Melloul, sa quatrième rencontre TICE sous le thème « Mobile Learning et développement des compétences du 21ème siècle ». Cette rencontre destinée à différents acteurs de l’éducation et la formation a pour objectif principal de mener une réflexion sur l’usage des technologies mobiles dans les pratiques de classe et leur apport dans le développement des compétences du 21ème siècle. C’est aussi une occasion de partager des expériences en matière de production de ressources numériques pour le Mobile Learning. En savoir plus...

1er Séminaire 2019

Plusieurs recherches ont montré que le numérique favorise l’autonomie et la créativité, renforce la relation école-parents et le suivi de la scolarité, permet de diversifier les pratiques pédagogiques, développe l’éducation aux médias et à l’information numériques, personnalise les parcours et les apprentissages, permet de répondre aux besoins éducatifs spéciaux, développe le travail en groupe en présentiel ou à distance (collaboration, coopération, communication, coproduction), permet de développer l’esprit critique. Ainsi plusieurs ressources et outils sont mis à disposition des praticiens pour un usage personnel, professionnel et pédagogique. De même plusieurs logiciels sont développés afin de permettre la conception et la réalisation des ressources numériques personnalisées. Au Maroc, plusieurs ressources disciplinaires ont été mises à la disposition des enseignants soit dans le cadre du programme GENIE (ressources acquises par discipline et par niveau) soit dans le cadre du concours des enseignants innovants, soit dans le cadre associatif. Des recherches menées dans ce domaine montrent qu’il y a un problème d’usage efficace de ces ressources par les enseignants. Les raisons sont multiples : manque de formation dans le domaine de l’usage pédagogique des TICE, absence de l’indexation, ressources non granulées. Les recherches montrent aussi que la plupart des ressources numériques sont des contenus numérisés. Elles sont basées uniquement sur le savoir alors les curricula en vigueur visent le développement d’autres compétences chez nos apprenants (compétences du 21ème siècle). Dans ce contexte, l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE, en partenariat avec l’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé – Agadir, le Centre Arriyada, l’association Morcenet, l’association AL Kalam (AKFHE), organise le premier séminaire national au profit des enseignants développeurs de ressources pédagogiques numériques afin de mener des réflexions sur le développement des ressources numériques selon les normes adéquates à chaque compétence. En savoir plus ...

Rencontre TICE 3

 

Dans le domaine de l’éducation et la formation, le potentiel offert par les technologies du numérique est fortement exploité par les acteurs éducatifs pour innover dans leurs pratiques. La classe inversée en est un exemple qui commence à envahir le terrain. Le terme prend donc plusieurs appellations : On parle d’approche, de méthode, de pédagogie et de modèle, etc. 
Dans tous ces cas, la classe inversée consiste donc à inverser le concept traditionnel de la classe et d’ainsi rendre l’apprenant  le plus actif possible durant le temps qu’il passe en cours. En effet, contrairement à la classe traditionnelle, l’enseignement se fait hors classe et l’apprentissage en classe. Cette inversion permet  le réinvestissement des élèves dans leur apprentissage, le changement du rôle et de la place de l’enseignant au sein de la classe, le développement de l’autonomie, du travail d’équipe et de la communication chez les apprenants. C’est dans ce contexte que l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE (OMaFoR-TICE) organise, en partenariat avec l’Association Marocaine pour l'Education et l'Echange Culturel (AMEEC), l’association marocaine des formateurs des centres régionaux des Métiers d’Education et de Formation (AMCRMEF) et la Fondation des œuvres sociales de l’enseignement à Marrakech, sa deuxième rencontre TICE sous le thème : « Classe inversée : est-ce une façon innovante de faire la classe à l’ère du numérique ? » les 1 et 2 Novembre 2018 à Marrakech au siège de la Fondation des Œuvres Sociales de l’Enseignement – Marrakech.
Cette rencontre vise donc la délimitation du  concept de la classe inversée, la réflexion sur l’adaptation de concept dans le contexte marocain, la présentation et l’utilisation des outils numériques utiles pour une classe inversée, et l’élaboration des scénarii pédagogiques pour la mise en œuvre des classes inversées. La rencontre est aussi une occasion pour discuter des problèmes et des défis de la pratique de la classe inversée et aussi pour partager les expériences et les pratiques pédagogiques, relatives à la classe inversée, entre les participants.
En savoir plus..

Rencontre TICE 2

Promouvoir de nouveaux modes de formation qui donnent une place à l'apprenant, à sa responsabilité et à son initiative, apparaît comme un enjeu essentiel pour les formations ouvertes et les nouvelles technologies de formation. Il s'agit de dispositifs organisés, finalisés, reconnus comme tel par les acteurs, qui prennent en compte la singularité des personnes dans leurs dimensions individuelle et collective, et qui reposent sur des situations d'apprentissage complémentaires et plurielles en termes de temps, de lieux, de médiations pédagogiques humaines et technologiques, et de ressources. Dans le contexte de délimiter les différents concepts de la formation à distance, ses différentes formes, ses stratégies, ses moyens et ses nouveaux métiers, l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE (OMaFoR-TICE) organise une rencontre nationale « Formation à distance : enjeux et défis » les 26 et 27 Mai 2018 au centre des formations et des rencontres nationales du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique - Rabat. Cette rencontre se veut une occasion de réflexion sur les fondements technologiques, pédagogiques et didactiques pertinents de la conception et la mise en place des dispositifs de formation à distance au profit des acteurs éducatifs au Maroc. En savoir plus ...

Rencontre TICE 1

Le statut qu’occupent les nouvelles technologies dans la société moderne lance de nombreux défis aux institutions concernées par l’éducation à travers le monde. Pour s’adapter à ce constat, les systèmes d’éducation doivent subir de profondes transformations. Celles-ci peuvent être analysées selon deux points de vue : Le premier est lié aux nouvelles compétences et valeurs à acquérir, et que les institutions éducatives doivent prendre en charge, Le second réside dans la valeur ajoutée que les nouvelles technologies peuvent apporter à la pédagogie et précisément aux conditions des situations enseignement-apprentissage.
Conscient de ces défis, et dans l’objectif d’une amélioration de la qualité de l’enseignement à l’ère du numérique, le ministère de l’éducation nationale et la formation professionnelle a mis en place des projets intégrés tenant en compte de la dimension numérique dans l’éducation et la formation. C’est dans ce contexte que l’Association Marocaine des Inspecteurs du secondaire et l’académie régionale d’éducation et de formation de la région Souss Massa, en partenariat avec l’Observatoire Marocain de la Formation et la Recherche en TICE, organisent le  colloque « L’école dans la société du numérique » pour mettre en avant l’impact de la révolution numérique sur l’école et l’influence de ces technologies sur les actes enseigner-apprendre d’une part, et pour mener une réflexion entre différents acteurs éducatifs autour des usages de ces technologies numériques dans les pratiques enseignantes d’autre part. Ce colloque permettra à tous les acteurs de l’éducation de proposer des plans d’actions, au niveau régional, pour mettre en œuvre les mesures que stipulent les projets intégrés 7 et 12 de la vision stratégique 2015-2030
. En savoir plus ...

 

 

Observatoire des TICE - 2016